Financière de Courcelles a conseillé le groupe Marie-Claire lors de son entrée au capital du groupe Keatis, spécialisé dans la formation aux métiers de l'esthétique et du bien-être

Deal Memo Marie Claire Keatis

Financière de Courcelles, membre de Global M&A Partners, conseille le groupe Marie Claire lors de son entrée au capital du groupe Keatis, spécialisé dans la formation aux métiers de l’esthétique et du bien-être.

Le groupe Marie Claire investit le domaine de l’Education grâce à une prise de participation dans le groupe Keatis. Les écoles du groupe Keatis forment et préparent les étudiants aux tendances et enjeux de la filière Beauté-Bien-être. Les formations dispensées – et sanctionnées par des diplômes ou titres reconnus par l’Etat – relèvent de la formation initiale et de la formation professionnelle continue.

Le groupe Keatis rassemble 4 écoles, reconnues en France comme à l’étranger, pour leur enseignement premium : Ecole François Morice (75), Ecole Internationale du Spa (75), Ecole de Luca (59) et Institut Supérieur de Formation en Esthétique et en Coiffure (57).

Pour le groupe Marie Claire, cette opération s’inscrit dans une dynamique de diversification centrée sur l’univers de la beauté. Dans ce domaine, le groupe bénéficie d’une expérience unanimement reconnue, qui s’appuie à la fois sur l’expertise de son réseau de journalistes et sur sa capacité à engager des audiences fortes.

En association avec les dirigeants de Keatis, le groupe Marie Claire capitalise sur l’écosystème de ses marques et sur son rayonnement à l’international pour accompagner le développement des écoles du groupe Keatis.

FDC a accompagné le groupe Marie Claire dans la réflexion concernant sa stratégie de diversification, en organisant la mise en relation avec le groupe Keatis, en l’assistant dans les travaux de valorisation ainsi que dans les négociations avec les actionnaires-dirigeants du groupe Keatis.

Cette transaction illustre la capacité de Financière de Courcelles à accompagner la stratégie de diversification par croissance externe de groupes « industriels » et confirme son leadership dans le secteur de l’Education-Formation.

Retour aux transactions